0 h 00 min
Le projet rassemble des étudiants de différentes écoles de théâtre de différents pays, au cours d’un atelier de 12 jours avec différents professeurs aux techniques et aux méthodes différentes. L’objectif est de relier des formes[...]
0 h 00 min
Notre Région accueille de plus en plus de tournages, séries télé, web-séries, longs et courts métrages de fiction, docu-fiction, …Comment se professionnaliser pour répondre aux attentes des réalisateurs, des producteurs, et des chaînes de télévision.[...]
0 h 00 min
Stage de réalisation théâtrale. Répartis dans différents groupes qu’ils ont eux-mêmes choisi, les stagiaires auront la possibilité de découvrir les différents aspects de la scène au travers des projets variés allant du théâtre classique au[...]
Août 14 – Août 25 Jour entier
0 h 00 min
Les Brèves Rencontres c’est quoi ? Une forme plus dense des Rencontres Internationales de Théâtre. Elles sont plus courtes mais tout aussi riches. L’exigence et l’attention portée au travail sont les mêmes. Le contenu aussi.[...]

Résidence Cie La P’tite compagnie

Bouton fermeture de page

Pacamambo

Cette compagnie a été créé par Loïc Soleilhavoup et Gaëlle Pluger. Artistes circassiens et comédiens collaborateurs réguliers de l’Aria. Ils animent notamment les Ateliers cirques et Loïc Soleillhavoup a encadré l’atelier « Acteurs en herbe » lors des 17ème Rencontres Estivales. Il a était également distribué sur le Le garçon de passage.

PACAMAMBO de  Wajdi Mouawad
Spectacle à partir de 8 ans

« Pacamambo, c’est le lieu de toutes les lumières ». L’auteur raconte comment Julie, douze ans, fait le deuil de sa grand-mère bien aimée et rêve du pays de Pacamambo, terre de justice et de tolérance où elles se sont donné rendez-vous… » Wajdi Mouawad, évoque la séparation suprême sans détours ni fioritures mais avec pudeur, humour et poésie.

Résumé : L’héroïne, Julie assiste à la mort de sa grand-mère, l’être qu’elle aime le plus au monde  et reste près de son cadavre pendant dix neuf jours avec pour seule compagnie son chien (Le gros) (car elle veut rencontrer la mort « pour lui dire deux mots, lui casser la gueule ! »). Retrouvée, elle est confiée à un psychiatre qui l’aidera à mettre en mots cette expérience,  à surmonter ce traumatisme.

Mise en scène : Les frères Soleilhavoup (Raphaël et Loïc)
Avec : Myriam Vallos, Gaële Pflüger, Jean Claude Pusceddu, Loïc Soleilhavoup
Scénographie : Laëtitia Franceschi / Loïc Soleilhavoup
Création lumière et technique : Bernard Remusan
Ambiance sonore : Loïc Soleilhavoup
Régie plateau : A déterminer.

NOTE DE MISE EN SCENE :
Pacamambo… UN SPECTACLE VISUEL.
Pacamambo, ou comment aborder le sujet de la perte d’un être cher.

Ce très beau texte joue avec équilibre sur deux registres : l’aspect «conte initiatique » et le réalisme.
En respectant l’écriture de Wajdi Mouawad, le jeu sera pour nous de semer les indices, de créer des troubles. Soulever des questions mais laisser le spectateur y répondre à son goût.
Ce que vit Julie chez le psychiatre est-il la réalité ou un rêve de plus ?
Ce spectacle possède en lui plusieurs facettes qui en font un objet unique. Nous sommes confrontés à une réalité tangible, celle de la mort de la grand-mère de Julie et de ses consultations chez le psychiatre ; mais aussi à un monde imaginaire, avec la venue de la lune, un chien « le gros » qui parle aux morts et la rencontre de Julie avec la mort en personne. Et c’est cette dualité qui fait de ce texte une matière magnifique.
Notre but premier est de rendre ce « Pacamanbo » visuel, pour cela nous y intégrerons des éléments techniques provenant des arts du cirque et de la danse contemporaine car les comédiens de cirque possèdent cette capacité d’agir « normalement » ou de basculer corporellement dans un univers décalé. Le corps du comédien de cirque se déforme en grinçant ou en jubilant, mais il sublime la réalité et l’énergie corporelle traduit une émotion. Par ces capacités des reliefs évidents apparaissent entre le rêve (conte) et réalité.
C’est ainsi qu’au fil de l’histoire et grâce à tout ces éléments (Son, lumière, danse, arts du cirque) nous tenterons d’interpeller et d’intriguer le public sur le sujet de la mort.

Adhérez à L'Aria, faites adhérer vos amis, offrez une adhésion...