0 h 00 min
Comment faire grandir un acteur ? Un des moyens est de travailler sur des « formes » qui, généralement, feront prendre conscience à l’acteur que son unique outil est le corps, qu’il doit le plier à des lois[...]

Résidence Cie La Césure, Soliloque

Bouton fermeture de page

SOLILOQUE & AB IMO PECTORE

Présentation des pièces en cours de création dans le cadre de la résidence à l’Aria du 08 au 14 mai 2015:

Création

Restitution dimanche 14 juin à 16h à A Stazzona

Entrée libre

SOLILOQUE
« Un exercice banal et périlleux.
Tout commence dans le noir et l’immobilité.
On voit une silhouette traversée par des fulgurances.
Un corps qui accède au mouvement de manière soudaine. Par à-coups.
C’est dans la tête que ça se passe.
Je suis une falaise, je suis un vertige. Je suis un scarabée.
C’est l’aube.
Ici, les gestes, les couleurs, les interférences sonores :
C’est dans la tête que ça se passe.

Et puis, il y a le frémissement. Les jambes s’en mêlent, les bras aussi.
Il y a résistance.
Je suis mon propre obstacle.
Je rampe, je chute, je cours, je saute.
Un corps arraché à l’inertie. Une super envie d’y aller.
J’ai des scarabées dans le ventre :
C’est dans le corps que ça se passe. »

Conception et interprétation Raphaël Soleilhavoup

AB IMO PECTORE (du fond du cœur)
« J’arrive à la moitié de ma vie, peut-être un peu moins, peut-être un peu plus, là où mon corps commence à laisser les traces du vieillissement mais où mon identité intime et sociale est bien plus claire, et cela crée chez moi un sentiment d’urgence. »

Conception et interprétation Gaële Pflüger
Chorégraphie Raphaël Soleilhavoup

Adhérez à L'Aria, faites adhérer vos amis, offrez une adhésion...