0 h 00 min
Dirigé par Jean-Louis Graziani  Contenu Déroulé Prérequis Tarifs Inscription Infos pratiques Galerie photos Informations pédagogiques Initiation au jeu improvisé et à ses techniques ; expression des émotions ; développer son écoute son sens de la[...]
A Stazzona
0 h 00 min
Dirigé par Patricia Nagera Contenu Déroulé Prérequis Tarifs Inscription Infos pratiques Galerie photos Informations pédagogiques « Depuis la nuit des temps notre humanité porte la danse, et la danse transporte notre humanité vers des espaces de[...]
A Stazzona
0 h 00 min
Dirigé par Frédérique Keddari  Contenu Déroulé Prérequis Tarifs Inscription Infos pratiques Galerie photos Informations pédagogiques Se lancer dans l’écriture à partir de propositions hétéroclites. Partager et développer son imaginaire en se servant du réel et[...]
A Stazzona
0 h 00 min
Dirigé par Andreas Simma  Contenu Déroulé Prérequis Tarifs Inscription Infos pratiques Galerie photos Informations pédagogiques Les participant.es prennent conscience que le corps est l’instrument principal de l’artiste. Il est le premier moyen d’appréhender la vie[...]
A Stazzona

Atelier 2014 : Nô et Kyögen

par | 10 Avr,2014

Sous la direction de Grégoire Ingold

Textes du répertoire classique du XV et XVIème siècle
Kwan’ami ; Zéami
3 pièces choisies dans le recueil « Neuf Nô Japonais »
Traductions et adaptations de Paul Arnold et Yoshio Fukui
Édition Librairie Théâtrale

Sortir des théâtres, sortir des villes, pour se réunir ici au cœur de la vallée du Giussani, en plein soleil, en plein vent, en plein ciel.
Cette échappée belle est aussi une aspiration à sortir du théâtre tel que nous le connaissons, tel que nous le pratiquons. Ici, au paradis, rien ne va plus de soi, il nous faut tout reprendre à zéro, tout réinventer, à neuf.
J’ai apporté quelques textes très anciens, composés par des acteurs qui pratiquaient un art dont tous les codes nous échappent.

Ce qui est tout aussi vrai d’une pièce de Jean Racine dont on ne peut dire ce que pouvait être l’interprétation à la cour de Louis XIV,  d’une pièce de Shakespeare donnée au Globe ou d’une journée aux Grandes Dionysies d’Athènes. Reste le poème dramatique.
Nous n’avons pas tenté de nous approcher du jeu des acteurs, de la scène et de son esthétique ; nous avons pris le legs de ces quelques feuillets pour une invitation à écouter la respiration qu’anime encore les ombres de ces drames anciens, respiration qui bruisse aussi bien dans le tremblement d’une branche de châtaignier, dans le silence obstiné d’une roche dure ou le parfum jaune et poivré des immortelles.

Adhérez à L'Aria, faites adhérer vos amis, offrez une adhésion...