Août 14 – Août 25 Jour entier
0 h 00 min
Les Brèves Rencontres c’est quoi ? Une forme plus dense des Rencontres Internationales de Théâtre. Elles sont plus courtes mais tout aussi riches. L’exigence et l’attention portée au travail sont les mêmes. Le contenu aussi.[...]
0 h 00 min
Comment faire grandir un acteur ? Un des moyens est de travailler sur des « formes » qui, généralement, feront prendre conscience à l’acteur que son unique outil est le corps, qu’il doit le plier à des lois[...]

Biographie du formateur

Philippe Le Chevalier

Bouton fermeture de page

Violoniste et comédien de formation, Philippe Le Chevalier suit des études de droit (doctorat et diplôme d’avocat) avant de se consacrer exclusivement au théâtre puis au chant.
Il suit d’abord la Classe supérieure des Conservatoires de Paris (dir J.L Cochet), et joue au sein de la Compagnie A. Frey pendant plusieurs années avant de mettre en scène plusieurs spectacles. Parallèlement à ses activités théatrales, il suit les cours de W. Christie au C.N.S.M. de Paris, puis de G. Bacquier avant de rentrer à l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Lyon en 1990. Il y travaille avec H. Crook, E. Tapy, F. Le Roux, S. Féjart..
Il débute sa carrière de chanteur dans l’oratorio ainsi que dans la mélodie et le lied avant d’être engagé par A. Tamayo au Festival de Vaison-la-Romaine en 1987 dans l’Aiglon de Honegger.
Principalement attiré par l’opéra, il chante dès 1990 à l’Opéra de Lyon avant de se produire dans divers autres théâtres, notamment à l’Opéra du Rhin, d’Angers, de Rennes, à l’Opéra Comique et le Théâtre Impérial de Compiègne, la Scala de Milan, le Théâtre de Manaus au Brésil et le Théâtre Colon de Buenos Aires.
Son répertoire de prédilection a été principalement les opéras de Mozart (rôles de Don Giovanni, du Comte des Noces de Figaro, de Papageno et du Sprecher dans la Flûte enchantée, de Guglielmo dans Cosi fan tutte, ainsi que le répertoire français : Pelleas (rôle de Golaud )  et les opéras de Ravel.
Philippe Le Chevalier affectionne également beaucoup le répertoire plus contemporain : outre le rôle-titre d’Owen Wingrave de Britten chanté notamment à l’Opéra Comique, et l’opéra-comédie musicale Trouble in Tahiti de Bernstein, il a chanté dans de nombreuses créations comme le Carillon de Clementi à la Scala de Milan en 1999, Candide de J.M. Curti à Genève, le Dernier repas de F. Fayt, Le Visiteur de S.Xharakos au Covent Garden De Londres.

Adhérez à L'Aria, faites adhérer vos amis, offrez une adhésion...